Le développement dans la prise en charge de la FOAD

avril 28, 2017 Blog User 165 Pas de commentaire

Quand on parle de la FOAD, on peut faire référence à de nombreuses quantités de conditions de formation différentes. La FOAD est une abréviation de la Formation Ouverte et A Distance. Elle se singularise des modalités de formation ordinaire nommées communément « formation en présentiel ». Certes, la formation à distance avait existé depuis plus d’un siècle, mais désormais, les nouvelles technologies de l’information et de la communication accélèrent l’optimisation de cette approche de formation par le biais de l’internet et les intranets d’entreprise. Par ailleurs, le cadre législatif l’autorise et présente de différentes initiatives pour faciliter le développement de ce concept d’apprentissage.

Qu’entend-on par la Formation Ouverte et A Distance ?

Tout d’abord, si on définit uniquement la formation à distance, on découvre qu’il s’agit d’un concept éducatif dans lequel la mise en place du savoir ou l’éducation est réalisée en dehors de la situation présentielle entre les différents acteurs. À ce titre, l’apprenant peut accéder à la formation sans devoir de rejoindre la salle de formation et sans la présence physique d’un enseignant.

On dit qu’elle est ouverte lorsque le mode d’organisation pédagogique se veut être plus souple, flexible ou accessible en termes de dispositif. La formation ouverte et à distance propose donc des modes très variés et une véritable flexibilité. L’apprenant peut se former à son rythme et recevoir aisément l’information à tout moment et en tout lieu. Ce type d’apprentissage permet, de surcroit, à l’apprenant de sélectionner une modalité d’apprentissage individualisé qui lui correspond en termes de temps, contenus ou lieu géographique.

La FOAD utilise les outils technologiques innovants de l’internet et de la multimédia assurée sur une plateforme en ligne. Ces dispositifs modernes permettent d’interagir entre les différents acteurs pour un échange constructif.

Elle s’adresse, par ailleurs, à tous les publics, dont les salariés, les étudiants ou les professionnels ou encore les particuliers. Les filières de formation ouverte et à distance présentent ainsi une large diversité d’où on pourrait y apprendre l’informatique, langues étrangères, commerces, managements…enfin la liste est quasi illimité.

Quelle prise en charge financière pour la FOAD ?

Le développement de la FOAD est une démarche si longue vu l’évolution sans cesse de la technologie web. Dans cette optique, il faut toujours trouver une solution pour pouvoir élargir cet usage selon les besoins des apprenants et des formateurs. En effet, en France, elle n’est pas définitivement accordée en raison d’instabilité des modalités de financement. De plus, nous verrons après que la nouvelle réglementation dans ce domaine contribue à mieux mettre en place la prise en charge financière de la FOAD.

À noter que les modalités de formation ouverte et à distance sont régies par des règles générales applicables à toute action de formation continue. Ces actions sont définies explicitement dans le Code du travail et s’appliquent en fonction des objectifs, d’un programme prédisposé qui s’appuie sur des moyens de réalisation et de suivi.

Cette prise en charge financière tient également compte de coûts et temps estimés de la formation ainsi que de la rémunération pour le stagiaire. Dans ce cadre, il est important d’établir les modalités d’accès à la formation, l’attestation de présence attribuée par le prestataire, les travaux réalisés, les résultats obtenus aux tests et bien d’autres encore.

L’évolution d’un cadre juridique de la FOAD

Auparavant, le texte législatif applicable pour la FOAD était encore restreint, car seule la circulaire du 20 juillet 2001 qui la dictait. Par contre, aujourd’hui, les règles juridiques de la FOAD sont confortées par le Code du travail. Cette loi n’impose pas la présence simultanée d’une formation professionnelle continue dans une même salle. La loi du 05/03/2015 relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale ainsi que le décret n°2014-935 du 20/08/2014 viennent renforcer la circulaire dans le but d’inscrire les formations non présentielles dans le Code du travail.

 

 

 

Related Projects It`s Can Be Useful
Les facteurs clés du succès
juillet 3, 2017 JULIEN TABORE 148